Aller au contenu

Plantes annuelles ou vivaces

Plantes annuelles, bisannuelles et vivaces

Plusieurs types de plantes existent !

Quelles différences entre une plante annuelle, une plante bisannuelle et une plante vivace ?

Plantes annuelles

Les plantes annuelles sont celles qui effectuent leur cycle (de la germination à la maturité des graines) dans une année. Dès lors que la plante forme ses graines, celle-ci disparait.

Pour une plante annuelle, la graine est indispensable à sa survie. Elle n’a pas de racine
ou d’organe de réserve sur lequel il pourrait repartir l’année suivante. En général, les racines des
plantes annuelles sont grêles et s’arrachent sans effort.

Certaines annuelles semées à l'automne peuvent malgré tout fleurir l'année d'après.

Par exemple, les soucis, le cerfeuil, le bleuet, la monnaie du pape

Plantes bisannuelles

Les plantes bisannuelles sont celles qui effectuent leur cycle sur deux ans. Bien souvent, en première année la plante forme une rosette de feuilles, fleurit et forme ses graines l'année d'après.

Il peut arriver qu'une plante bisannuelle fleurissent dès la première année, si elle est semée très tôt en février/mars.

Par exemple : le bouillon blanc, le persil

Pour les plantes annuelles et bisannuelles, le terme exact est monocarpique, c'est à dire que ces plantes meurent dès qu'elles ont produit leurs graines.

Plantes vivaces

Les plantes vivaces ou pérennes sont celles qui vivent plusieurs années. Certaines ne vivent que 3/4 ans, on parle de vivaces à vie brève, d'autres comme les arbres et les arbustes vivent plusieurs siècles. Bien souvent la floraison des plantes vivaces a lieu la deuxième année.

Les plantes herbacées sont celles qui disparaissent l'hiver, on parle aussi d'hémicryptophytes. Leurs organes de réserves sont leurs racines, bulbes ou tubercules. Alors que les plantes ligneuses sont visibles toutes l'année.

Exemples de plantes herbacées : Angélique archangélique, Livèche, Belladone

Exemples de plantes ligneuses : Romarin, Thym, Sarriette, Ciste ladanifère

Vivaces ou rustiques, quelle différence ?

Ces trois distinctions n’ont pas de rapport avec la rusticité des plantes ! La rusticité désigne la résistance des plantes au froid, notamment au gel. Souvent l’origine géographique des plantes nous aide sur cette notion très relative. Le terme de plante vivace est parfois utilisé abusivement pour désigner une plante rustique.

Quelles types de plantes choisir au jardin ?

Jardin d’ornement

Au jardin d’ornement, on apprécie souvent les plantes annuelles qui permettent d’avoir une floraison très rapidement.

Si l’on souhaite pérenniser ses cultures de plantes annuelles, on devra :

- soit laisser grainer sur place,

- soit récolter les graines, pour les resemer les années suivantes.



Les plantes vivaces nécessiteront moins d’entretien, car elles ne seront plantées qu’une seule fois. Certaines, pourtant, apprécieront d'être déplacées au bout de 2 à 3 ans comme la monarde.

Comme les plantes vivaces ne s’arrachent pas toutes les cinq minutes, il est préférable de bien réfléchir à leur implantation. Ceci est encore plus vrai pour les arbres.

En résumé, si on est pressé, il vaut mieux privilégier les plantes annuelles.

Jardin médicinal et petits fruits

Pour le jardin médicinal, les plantes annuelles offrent la récolte dès la première année. Alors que les plantes vivaces ne seront en pleine production que la deuxième, voire la troisième année.

La plantation de plantes vivaces, devrait être envisagée assez rapidement dans le cas de terrains difficiles : en pente, sujets à l’érosion

Les petits fruits, comme le cassis, la groseille, la caseille, ne donnent jamais avant la troisième année.

Un mix entre les deux : planter des annuelles dans les massifs de vivaces

Avec succès, mais sans réinventer la roue, nous avons expérimenté de semer ou de planter des annuelles au milieu de plantes vivaces.

Cela permet de couvrir le sol, le temps que les vivaces prennent toute leur place. Les plantes vivaces n’étaient que moins demandeuses en eau et donc moins sensibles à la sécheresse.

Une plante annuelle a apporté un effet inattendu et apprécié : l’épinard-fraise.

Avec ses petites boules de couleur rouge rappelant la fraise, celui-ci a vraiment embelli le massif concerné.

D’autres plantes comme la phacélie, le sarrasin peuvent être utilisés à cet effet.

On peut aussi retrouver ce type d’associations dans le concept de plante compagne ou cultures associées, où une plante “aide” une autre à se protéger d’un ravageur ou d’une maladie.

 

Article rédigé par Vincent Bourbon et publié en ligne le 20/02/2019

 

Cet article est inspirant ?

Merci de citer vos sources : https://www.grainedevie.net/plantes-annuelles-plantes-vivaces.html



Plantes annuelles ou vivaces  
Ajouter votre commentaire
Les commentaires